ServicesService de gestion des alertes Whistlelink

Qu’est-ce qu’un service de gestion des alertes ?

Un service de gestion des alertes est lorsqu’une entreprise utilise un tiers pour recevoir les rapports initiaux envoyés via un système de lancement d’alertes. L’entreprise destinataire effectue des vérifications initiales pour examiner si un signalement est pertinent à traiter dans le système de lancement d’alerte , ou s’il s’agit davantage d’une question RH. Cela aide également l’entreprise à respecter les délais fixés dans la directive européenne sur le lancement d’alertes.

Pourquoi utiliser ce genre de service ?

L’utilisation d’un tel service garantit l’indépendance, réduit les charges de travail et aide une entreprise à rester en conformité avec les exigences de la directive européenne sur le lancement d’alertes.

Qu’est-ce qui est inclus dans le service de gestion des alertes de Whistlelink ?

Examen de première ligne

Whistlelink fournit un examen et une évaluation de première ligne de tous les cas signalés via votre site Whistlelink. Cela signifie que nous évaluons si un cas est pertinent à traiter dans le canal de lancement d’alertes ou s’il est plus pertinent pour vos RH de le traiter.

Attribution des cas

Lorsqu’un dossier peut être traité dans Whistlelink, nous l’attribuons à la première ligne de contact que vous avez choisie. Si votre première ligne de contact fait partie du rapport (pas d’examen des dossiers), nous attribuons plutôt le cas à votre contact de secours.

Communication avec le lanceur d’alerte

Whistlelink examine les cas dans un délai d’un jour ouvrable et, conformément à la directive européenne sur le lancement d’alertes, confirme la réception du signalement au dénonciateur. Lorsqu’un cas n’est pas pertinent, nous en informons la personne qui a fait le signalement et lui indiquons où adresser son problème à la place.

Respect de la directive européenne sur le lancement d’alertes

Nous vous aidons à respecter les délais de la directive européenne sur le lancement d’alertes en surveillant l’envoi des commentaires dans les trois mois requis. Si ce n’est pas le cas, Whistlelink envoie un rappel à votre personne de contact une semaine avant la date limite.

Vous avez des questions?

Nous sommes à votre disposition pour y répondre.